Fermer
Fermer
Image de couverture

J. Malkovich, U. Thurman et S. Kurtz - Crédits : Brigitte Lacombe, tournage des Liaisons Dangereuses de S. Frears (1988)

Expo : le château de Maisons au cinéma

À ne pas manquer Exposition Maisons-Laffitte Patrimoine Secret Tournage
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Publié le 13 décembre 2016
Par : Forum des images

"Partez sur les traces des tournages de cinéma...." Jusqu'au 6 mars 2017, le château de Maisons-Laffitte propose à ses visiteurs un fantastique panorama de l'histoire du 7ème art et de la télévision à travers les différentes fictions qui ont été tournées entre ses murs. Une belle occasion pour réviser certains de ses classiques et découvrir la vie cachée d'un des plus beaux monuments du patrimoine Francilien.

 

Un peu d'histoire

 

Érigé au cours du XVIIème siècle par l'architecte François Mansart, sur ordre de René de Longueil, magistrat surnommé le "Président de Maisons", le château de Maisons-Laffitte marque l'avènement des domaines modernes au détriment des bâtisses médiévales, définitivement désuètes et démodées.

 

"Le château de Maisons, dont Mansart a fait tous les bâtiments et les jardinages, est d'une beauté si singulière qu'il n'est point d'étranger qui ne l'aille voir comme l'une des plus belles choses que nous ayons en France." Charles Perrault

 

Symbole de la cohabitation des styles classique et baroque, il a accueilli au cours de son histoire de prestigieux hôtes, tels que le futur roi Charles X entre 1777 et 1791 ou le maréchal d'Empire Jean Lannes au début du XIXème siècle. Voltaire, mais aussi les romantiques Benjamin Constant et Madame de Staël furent également invités au château afin de puiser l'inspiration dans ce cadre quasi idyllique.

 

Sur les écrans

 

Isabelle Adjani en Reine Margot chez Patrice Chéreau, Diane Keaton perpétrant l'assassinat de Napoléon avec Woody Allen dans Guerre et Amour, Jean Marais et Jean Rochefort maniant le fleuret dans Le Masque de Fer d'Henri Decoin. Mentionnons également Sophie Marceau en Fille de d'Artagnan sous la direction de Tavernier, Depardieu en Vatel ou bien encore Arielle Domsbale en Milady chez Josée Dayan et Diane Kruger en Marie-Antoinette dans Les Adieux à la Reine, de Jacquot. La liste est encore longue et l'on réserve à l'exposition le droit à l'exhaustivité. Mais autant dire qu'un paquet de costumes sont se froissés par ici, que le bruit des lames qui se croisent a résonné un grand nombre de fois lors des scènes de duel, que moult complots ont été montés entre ces murs.

 

 

 

 

Certaines personnalités semblent même s'être habituées aux lieux, à l'instar d'Uma Thurman, qui y a tourné Les Liaisons dangereuses de Frears et le Vatel de Roland Joffé, de Jean Rochefort, revenu en 1995 pour le tournage de Ridicule (P. Leconte). Le château s'avère par ailleurs très prisé pour les tournages de séries. Citons par exemple Les hommes de l'ombre (France 2) ou Versailles (Canal+), qui y a trouvé à Maisons-Laffitte une fantastique alternative pour contourner les tarifs exorbitants et les restrictions permanentes qui auraient été engendrés par un tournage à la cour du Roi Soleil.

 

 

Ainsi, comme le soulignent les organisateurs de cette exposition : "c'est une partie de la vie cachée du château que nous avons souhaité présenter à travers la reconstitution de quelques scènes des films. Moments volés à la nuit, les tournages occupent l’espace laissé par les visiteurs." Une balade francilienne et cinéphile à inscrire au plus vite dans les agendas.

 

jean-de-la-fontaine-le-defi

 

Où : Château de Maisons-Laffitte, 2 avenue Carnot
Quand : jusqu'au 6 mars 2017
Combien : 7.5 euros (plein tarif), 6 euros (tarif réduit), gratuit pour les - 26 ans
Toutes les infos