Fermer
Fermer
Image de couverture

Événement : Jafar Panahi au Centre Pompidou

À ne pas manquer évènement paris
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Publié le 3 octobre 2016

Événement : du 7 octobre au 13 novembre 2016, le cinéaste iranien Jafar Panahi est à l'honneur au Centre Pompidou, qui lui consacre une grande rétrospective.

 

 

Jafar Panahi est un résistant, un cinéaste obstiné ô combien dérangeant dans son pays d'origine. Figure de proue de la Nouvelle Vague iranienne aux côtés des Kiarostami, Majidi et autres Makhmalbaf, il est l'auteur d'un cinéma tout à la fois terriblement ancré dans la réalité et éminemment poétique. Interdit de filmer au pays des ayatollahs depuis 2010, emprisonné, réduit au silence, Jafar Panahi poursuit malgré tout son combat. Ses mots, lâchés à Télérama en 1995, étaient prémonitoires : "Un bon cinéaste doit pouvoir s'adapter à chaque situation. De chaque impasse, on peut tirer une créativité nouvelle."

 

Les défis, il les relève haut la main. Les entraves à la création, il les dépasse par tous les moyens. Mais jamais il ne prononce les mots "politique", "contestation" ou bien "militantisme". Jafar Panahi ne parle pas (il a bien compris qu'il n'avait pas le droit), il agit, c'est beaucoup plus efficace. Il continue donc de faire des films dans la clandestinité, cinéaste fantôme envoyant ses longs métrages sur clé USB aux plus grands festivals européens. Ceux là même qui n'ont jamais cessé de l'encenser, depuis ses débuts. Caméra d'or à Cannes pour Le Ballon blanc, son premier film, Léopard et Lion d'or, Ours, d'or ou d'argent, au choix... le palmarès du monsieur fait rêver.

 

 

jafar-panahi-2

 

 

Il n'y a donc rien d'étonnant dans le fait que le Centre Pompidou lui consacre (enfin, devrait-on dire) une rétrospective intégrale de ses films ET une exposition (en accès libre) qui révélera, à nos yeux tout à la fois curieux et émerveillés, son travail photographique. Ce sera à partir du 7 octobre et jusqu'au 13 novembre 2016. Cinq semaines pour voir ou revoir ses quinze films, douloureuses mais sublimes créations : le coup d'envoi sera donné par Le Cercle (2000).

 

 

 

 

Et comme si ce n'était pas assez, le clou du spectacle aura lieu le 22 octobre, à 17h00 tapantes. Le Centre Pompidou met les petits plats dans les grands en proposant un dialogue virtuel, par écrans interposés, avec le réalisateur. Le tout sera orchestré par Jean-Michel Frodon, critique de cinéma et auteur d'un ouvrage sur Panahi. Le rendez-vous est pris !

 

 

 

: Centre Pompidou - Place Georges Pompidou, 75004 Paris
Quand : du 7 octobre au 13 novembre 2016
Combien : séances à 6 euros (4 euros en tarif réduit) - exposition photo en accès libre
Programme et infos