Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Jean-Paul Belmondo dans Le Doulos, réalisé par Jean-Pierre Melville, 1963 Crédits : Georges de Beauregard Voir plus

Selection

Paris polar

Top 10 des hors-la-loi

Mysterieux
Classique Film noir Film policier Gangster/Voyou Les Dessous de Paris Polar
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Avec ses dédales de rues et ses multiples cachettes, Paris s’impose comme un cadre privilégié pour le film policier. Dans cette capitale généralement dépeinte comme hostile et menaçante, parfois fantomatique, souvent glaçante, gangsters, truands et autres petits voyous règnent en maîtres.

 
Avec notre top 10 des plus emblématiques et remarquables hors la loi du cinéma, partez à la découverte d’un Paris que vous n’aimeriez certainement pas arpenter seuls !

Le samourai

De Jean-Pierre Melville

fiction, 1967, couleur, 1h45min

Collection Paris Île-de-France

Un tueur professionnel abat le patron d'un night-club parisien pour le compte d'un commanditaire inconnu. Décidé à se faire payer, en dépit de l'étroite surveillance de la police, il remonte la piste de ses employeurs.. Entièrement nocturne, baigné dans une atmosphère glacée de corruption et de meurtre, ce polar inspiré du film noir américain est dominé par le personnage solitaire et hiératique incarné par Alain Delon, maître d'une cérémonie morbide dont il domine jusqu'au bout le processus inexorable..

Consulter la fiche du film

Bob le flambeur

De Jean-Pierre Melville

fiction, 1956, noir et blanc, 1h38min

Collection Paris Île-de-France

Un ancien truand Bob joueur malchanceux écume les boîtes de Montmartre (18e) et de Pigalle Il décide de tenter un dernier coup le casse du casino de Deauville. En choisissant Montmartre pour décor de ce film noir Jean-Pierre Melville a su trouver une ambiance nocturne qui convient au genre Dans un milieu interlope de cafés et de cabarets ses personnages évoluent comme frappés par le destin.

Consulter la fiche du film

Le désordre et la nuit

De Gilles Grangier

fiction, 1958, noir et blanc, 1h31min

Collection Paris Île-de-France

Le commissaire de police Valois enquête sur l'assassinat du patron du cabaret " L'Oeuf " (8e), Albert Simoni, truand notoire et trafiquant de drogue. Valois tombe amoureux de Lucky, maîtresse de Simoni, une jeune Allemande paumée et toxicomane.. Sur fond de jazz, ce film policier recrée l'ambiance nocturne de certains cabarets et cafés parisiens, où gravite le monde de la pègre..

Consulter la fiche du film

La grosse caisse

De Alex JOFFE

fiction, 1965, noir et blanc, 1h45min

Collection Paris Île-de-France

Un poinçonneur du métro parisien (Bourvil), féru de littérature policière, est écrivain à ses heures perdues. Les maisons d'édition refusent d'éditer le roman qu'il leur propose au motif que le hold-up des recettes journalières de la R.A.T.P. qu'il imagine n'est pas crédible. Il décide donc de faire appel à un gangster éprouvé (Paul Meurisse) qui, s'il réussit le coup, leur prouvera le contraire.. Cette comédie est un film d'acteurs..

Consulter la fiche du film

Porte des Lilas

De René Clair

fiction, 1957, noir et blanc, 1h34min

Collection Paris Île-de-France

Le quartier de la Porte des Lilas est encerclé par la police L ennemi public No 1 en fuite se dans la maison de l Artiste qui se voit forcé et contraint de l héberger sous la pression de Juju poivrot notoire Cette situation met en péril l amitié des deux hommes. Entièrement tourné dans les décors de Léon Barsacq ce film est marqué par la présence de Georges Brassens dans son propre rôle et par le numéro d acteur de Pierre Brasseur.

Consulter la fiche du film

Le Doulos

De Jean-Pierre Melville

fiction, 1962, noir et blanc, 1h44min

Collection Paris Île-de-France

Un truand (Serge Reggiani) tente un nouveau coup à sa sortie de prison. Un ami (Jean-Paul Belmondo) l'aide mais travaille aussi pour la police. Les personnages évoluent dans l'ambiance nocturne du "milieu" parisien.. Grâce à la beauté des prises de vue et à l'originalité du ton, ce film noir inspiré des polars américains est une réussite du genre..

Consulter la fiche du film

Mesrine : l'instinct de mort

De Jean-François Richet

fiction, 2007, couleur, 1h53min

Collection Paris Île-de-France

1979, le gangster Jacques Mesrine est abattu par la police, porte de Clignancourt. Flash-back : de retour à Paris après la guerre d'Algérie, Jacques retrouve son ami Paul qui l'introduit dans le Milieu. Mesrine multiplie les casses audacieux, mais doit disparaître au Canada après un meurtre.. Premier volet du dyptique consacré au truand le plus célèbre de France, ce film nerveux et sec est un brillant exercice de style. Jean-François Richet passe avec aisance du film d'apprentissage criminel, à l'épopée aventureuse en Amérique du Nord du couple hors-la-loi jusqu'au film de prison avec évasion spectaculaire..

Consulter la fiche du film

Touchez pas au grisbi

De Jacques Becker

fiction, 1953, noir et blanc, 1h32min

Collection Paris Île-de-France

Deux gangsters montmartrois veulent prendre leur retraite après le vol d une somme fabuleuse que convoite une bande rivale. Dans cette adaptation d un roman de série noire Jacques Becker se démarque des conventions du genre ses gangsters sont des hommes fatigués pressés de mener une existence bourgeoise. Un classique du cinéma français rendu inoubliable par la composition de Jean Gabin et la lancinante de Jean Wiener.

Consulter la fiche du film
cover

Mademoiselle et son gang

De Jean Boyer

fiction, 1956, noir et blanc, 1h30min

Collection Paris Île-de-France

Dans les années 1950 à Paris, les aventures rocambolesques d'Agnès, la fille d'un inspecteur de police, qui écrit des romans policiers en prenant comme pseudonyme le nom d'un gangster en prison, et qui se trouve, malgré elle, à la tête d'une bande de truands.. Un film policier bâti autour de Line Renaud..

Consulter la fiche du film

36, quai des Orfèvres

De Olivier Marchal

fiction, 2004, couleur, 1h50min

Collection Paris Île-de-France

Léo Vrinks, patron de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention), et Denis Klein, patron de la BRB (Brigade de répression du banditisme), sont en concurrence dans une enquête visant à démanteler un gang de braqueurs ultra-violents qui sévit à Paris et en banlieue parisienne. La récompense : devenir le chef du 36.. Olivier Marchal, ancien policier devenu acteur et cinéaste, s'inspire dans ce film policier violent et tragique de deux faits divers réels qui ont marqué la police judiciaire dans les années 1980, le gang des "Ripoux" et le gang des postiches..

Consulter la fiche du film