Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Mathieu Kassovitz dans Le Bureau des Légendes, créée par Éric Rochant © Xavier Lahache, The Oligarchs Productions, Canal+ Voir plus

Reportage

Être un espion

Comme dans Le Bureau des légendes

Réservé aux initiés
Comme au cinéma Confidentiel Découverte Espion Le Bureau des Légendes Secret Série
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Le Bureau des Légendes, l’immersion dans le quotidien des services secrets français reprend bientôt pour une troisième saison sur Canal+. Présentés en avant-première au Festival Séries Mania, les deux premiers épisodes vont enfin (on l’espère en tout cas) lever le voile sur l’avenir (très incertain) de Malotru (Mathieu Kassovitz), tombé aux mains de terroristes.

 

Chargés du renseignement extérieur pour le compte du gouvernement Français, les recrues de la DGSE parcourent le monde, « partout où nécessité fait loi ». Quel spectateur ne s’est pas déjà imaginé dans la peau d’un des personnages en super-espion déjouant un complot mondial ? Et pour cela, pas besoin de partir à l’autre bout du monde ! Votre mission, si vous l’acceptez : vous familiariser avec ces lieux bien parisiens qui seraient votre terrain de jeu si la DGSE vous contactait. Le sort du pays est déjà entre vos mains.

Non loin de la Porte des Lilas, au 141 boulevard Mortier (20ème), se trouve le siège et les principaux locaux de la DGSE. La « Centrale » comme l’appellent les vrais agents, ou la « Boîte », comme la nomment les personnages de la série. Si vous n’êtes pas en mission à l’étranger, c’est ici que se trouvera votre point de chute, à quelques encablures du périphérique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les spots sympathiques pour déjeuner le midi ne sont pas légion dans le coin. D’ailleurs, dans la série, tous semblent préférer les frites du self… Vous serez prévenus !

siege-dgse-boulevard-mortier-paris-credits-martin-bureau-afp

Le siège de la DGSE à paris, boulevard Mortier

© Martin Bureau / AFP

Les galeries et passages couverts participent à faire la renommée de Paris. Bourrées d’authenticité et de charme, ces enclaves de tranquillité en plein coeur de la ville et qui relient une artère à une autre pourront vous être d’une grande utilité. Vous y sèmerez vos poursuivants en cas de filature ou prendrez éventuellement une longueur d’avance sur votre cible, avant de l’accueillir là où elle ne vous attend pas. Pas de flânerie cette fois-ci, mais de la stratégie, comme en témoigne l’épisode 3 de la saison 1.

passage-des-princes-deuxieme-arrondissement-paris-credits-mbzt-wikimedia-commons

Le passage des Princes, dans le 2ème arrondissement

© Mbzt, via Wikimedia Commons

Incontournables pour tout espion digne de ce nom, ce que les pros appellent les “sas”, les parkings souterrains sont un peu comme la case Départ au Monopoly : un passage quasi systématique et salutaire. Car c’est avant tout et surtout par là que vous distancerez ceux qui calent leurs pas dans les vôtres. La preuve : à son retour de Damas, Malotru ne jure que par un parking situé près d’Opéra, où il change régulièrement de moyen de locomotion. Autre utilité : des rendez-vous clandestins, des échanges discrets, mais toujours sous la surveillance de Pépé, Mémé et de la « Mule ». Il vous suffit juste de choisir votre parking et là-dessus, pas de souci, il y en a à foison dans la capitale !

mathieu-kassovitz-bureau-des-legendes-2-credits-xavier-lahache-canal-plus

Mathieu Kassovitz dans Le Bureau des Légendes, Éric Rochant

© Xavier Lahache, Canal+

La série d’Éric Rochant ne dit pas si les notes sont épongées par la DGSE, mais il semblerait qu’un agent ait mille bonnes raisons de fréquenter les établissements parmi les plus chics de Paris. Pour y surveiller une proie stratégique (c’est là qu’elles posent leurs bagages), pour une négociation ou une rencontre à l’abri des regards indiscrets… ou tout simplement pour découcher en bonne compagnie, histoire que votre partenaire ne vienne pas fouiner chez vous. Entre autres : c’est à l’Ambassador du boulevard Haussmann que Nadia est installée ; c’est à l’Hôtel de la Porte Dorée, boulevard Daumesnil que Malotru donne l’illusion que Paul Lefebvre existe. Attention quand même à ne pas trop y prendre goût !

zineb-triki-mathieu-kassovitz-le-bureau-des-legendes

Zineb Triki et Mathieu Kassovitz

© Xavier Lahache, Canal+

Les lieux touristiques :

Pas évident à première vue, mais quoi de mieux qu’un endroit bondé, peuplé de visiteurs au-dessus de tout soupçon pour passer inaperçu ? C’est l’art de se fondre dans la masse, en somme, l’un des premiers talents des espions. Au musée entre deux toiles, sur l’Île Saint-Louis, aux abords du Louvre… À Paris plus que partout ailleurs, il est facile pour un espion de se laisser emporter dans le flot de la foule.

Du chic, du luxe, encore et toujours :

Quelques derniers lieux encore à ne négliger sous aucun prétexte : les clubs privés, où attirer les bonnes grâces de vos cibles (comme le fait Malotru avec Hachem Al-Khatib, au milieu de jolies jeunes femmes qui se trémoussent) ou les hôtels particuliers (« vivons cachés », selon l’adage). Dans la saison 1, les négociations des Syriens se déroulent chez un haut dignitaire Russe, 16 rue de la Faisanderie, non loin de la Porte Dauphine. En réalité, cet hôtel particulier abrite le Musée de la Contrefaçon et une séquence de La Grande Vadrouille y a été tournée par le passé.

Si beaucoup d’extérieurs ont effectivement été tournés dans les rues de la capitale, le plus gros des scènes a, en réalité, été filmé à la Cité du Cinéma, le Hollywood sur Seine initié par Luc Besson à Saint-Denis. Plongez dans les coulisses :

La saison 3 arrive bientôt :