Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Voir plus

Reportage

Montmartre

La Fête des vendanges

Réservé aux initiés
18e arrondissement Années 80 archives Insolite Montmartre Vivre à Paris
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Du 5 au 9 octobre 2016, la Butte Montmartre accueille la 83e édition de la Fête des Vendanges. Alors que le 18e s’apprête cette année à célébrer la Liberté (mis à part le nouveau cru), Paris Cinéma Région vous propose un retour – en images – sur cette tradition pour le moins folklorique.

C’est ici, tout en haut de la rue Saint-Vincent, juste en face du cabaret du Lapin Agile, que se dresse le Clos-Montmartre. Ce petit vignoble aujourd’hui photographié en long, en large et aussi en travers par les promeneurs de passage, pousse sur le flanc nord de la Butte Montmartre depuis l’an 944 ! À cette époque, le Clos-Montmartre n’existait pas encore à proprement parler. Mais dans le parc de la Belle Gabrielle, ainsi qu’il se nommait à l’époque, la nature n’a pas hésité à faire valoir ses droits. Alors laissé à l’abandon, le terrain a rapidement été recouvert par la vigne, qui règne depuis en maître sur les flancs de la colline.

vignes-clos-montmartre-vintage

Aujourd’hui, ce sont ainsi 2 000 pieds de vigne qui poussent et sont ici vendangés chaque année. Et puis, en rôdant dans les parages, on apprend également que les plus fructueuses années, près de 1 300 kilos de raisin peuvent être récoltés. Tout ça à quelques pas seulement du très touristique Sacré-Cœur.

 

Vendangé pour la première fois en 1934, le premier cru du Clos-Montmartre avait pour parrain et marraine deux figures de choix : Fernandel et Mistinguett ! Depuis, la production locale appelée « Picolo » ne cesse de couler à flots dans les tavernes et les cabarets. Chaque mois d’octobre est donc l’occasion d’une grande fête populaire où se réunissent aussi bien les Montmartrois que les touristes.

Et pour célébrer le nouveau cru, on ne lésine pas sur les moyens, à grands coups de défilés folkloriques et de concerts (arrosés). De fait, du côté du public comme du côté des officiels, on se laisse donc porter par un joyeux laisser-aller.

 

C’est en tout cas ce dont témoignent ces images, souvenirs de l’édition de 1982. Sous un ciel grisonnant, le tout-Paris s’était une nouvelle fois réuni pour déguster la récolte. À cette époque, Jacques Chirac, alors Maire de Paris, semblait déjà être un fin amateur des produits du terroirs. Entre deux dégustations, le légendaire Président de la République de Montmartre, Maurice His, avait pris la parole.

1982 : La fête des vendanges à Montmartre

Jacques Chirac lui avait alors emboîté le pas. Tout fringant, il portait sur son visage un ravissement non feint, preuve de la bonne humeur ambiante. Car la fête des vendanges de Montmartre, c’est aussi ça : contester l’image d’un Paris urbain et austère en y faisant régner l’atmosphère chaleureuse d’un petit village de campagne.

1982 : La fête des vendanges à Montmartre

Toutefois le tableau ne serait pas complet sans Anatole. Personnage ô combien atypique et rempli d’humour, c’est certainement lui, vaillant garde-champêtre de Montmartre, qui vous parlera le plus sincèrement du breuvage !

« Grain de beauté sur la joue de Paris », Montmartre donne des couleurs à la capitale le temps de cette bacchanale champêtre ! Chaque début d’octobre, les abords du Clos-Montmartre sont assurément « the place to be » !