Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Café de Flore, Saint-Germain-des-Prés Voir plus

Selection

Paris et ses cafés

En salle ou au comptoir

Excursions thématiques
Balade Café/Bistrot Découverte Nouvelle Vague Paris Impromptu Symbole
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Le café un lieu incontournable parisien. C’est bien connu, ce sont dans les bars, les bistrots, les troquets de la capitale que l’on se retrouve pour refaire le monde, épancher ses coups de cœur et ses peines, dégotter un peu de chaleur et de convivialité. Et quand l’heure n’est plus à la caféine – angoisse de l’insomnie et de la nervosité oblige – les tasses d’expresso cèdent la place aux demis (ou aux pintes, pour les plus aguerris) et aux verres de vin. Un charme coutumier très parisien que beaucoup nous envient et qui n’en finit pas de nous enchanter.

Masculin féminin

De Jean-Luc Godard

fiction, 1966, noir et blanc, 1h39min

Collection Paris Île-de-France

A travers les tribulations sentimentales d un jeune un peu paumé Jean-Luc Godard ébauche les traits d une certaine jeunesse des années soixante la vie de café les discussions où sont omniprésents la guerre du Viet-Nam la contraception et l amour libre. La construction du film en petites scènes presque autonomes rend bien l état d esprit d une génération tiraillée entre le militantisme et la chanson yéyé.

Consulter la fiche du film

La vie de bohème

De Aki Kaurismaki

fiction, 1992, noir et blanc, 1h38min

Collection Paris Île-de-France

Trois artistes fauchés, un écrivain, un compositeur et un peintre albanais réfugié clandestin, deviennent amis. Amoureux de Mimi ou Musette, ils cherchent désespérément de l'argent.. Le jeu distancié, presque théâtral, des acteurs, l'humour parfois absurde des situations et des dialogues, la tendresse du cinéaste pour ses personnages confèrent une profonde humanité à ces exclus de la société. Avec Kaurismaki, le drame de Henri Murger, transposé à Malakoff aujourd'hui, devient singulièrement actuel..

Consulter la fiche du film

Une aussi longue absence

De Henri Colpi

fiction, 1961, noir et blanc, 1h34min

Collection Paris Île-de-France

Un été une femme propriétaire d un café à Puteaux croit reconnaître dans le clochard amnésique qui passe devant chez elle son mari disparu en déportation. Le scénario les dialogues dépouillés de Marguerite Duras et la lenteur de l action créent l atmosphère d attente et de silence bouleversante de ce film tiré d un fait divers sur une femme qui ne peut oublier son premier amour. Ce film reçu la Palme d or au Festival de Cannes en 1961.

Consulter la fiche du film

Garçon !

De Claude Sautet

fiction, 1983, couleur, 1h40min

Collection Paris Île-de-France

Sexagénaire fringant, Alex est chef de rang dans une grande brasserie parisienne. Sa vie professionnelle l'accapare, mais il trouve le temps de résoudre les problèmes de ses collègues, de tomber amoureux et de rêver.... Claude Sautet rend parfaitement l'ambiance chaleureuse du restaurant et l'effervescence des cuisines. Yves Montand se livre à un véritable numéro d'acteur en campant un personnage égocentrique et pourtant attachant..

Consulter la fiche du film

Le songe du garçon de café

De Emile Cohl

fiction, 1910, muet, noir et blanc, 5min55s

Collection Paris Île-de-France

Un garçon de café s'assoupit pendant son service, et se met à rêver de bouteilles de vin et d'absinthe aux formes étranges.... Mêlant personnages réels et dessins animés, ce court métrage d'une grande invention visuelle, aux allures de fantasmagorie, a été réalisé par Emile Cohl, un des pères du film d'animation..

Consulter la fiche du film

Le signe du lion

De Eric Rohmer

fiction, 1959, noir et blanc, 1h39min

Collection Paris Île-de-France

Un musicien américain (Jess Hahn) mène une vie bohême à Saint-Germain-des-Prés. Un jour d'été il apprend qu'il va faire un riche héritage. En attendant, il dépense toute sa fortune. Seul et démuni, il erre dans Paris ensoleillé.. Eric Rohmer a réussi dans son premier long métrage, sous le signe de la Nouvelle Vague, la description minutieuse du parcours d'un homme qui se clochardise peu à peu. Le film est aussi un témoignage sur Paris cet été 1959..

Consulter la fiche du film
cover

Tirez sur le pianiste

De François Truffaut

fiction, 1960, noir et blanc, 1h18min

Collection Paris Île-de-France

Ancien pianiste virtuose Charlie Kolher personnage timide et laconique est pianiste dans le bar de Plyne jaloux de sa liaison avec la jeune serveuse Léna Devenu meurtrier de Plyne malgré lui Charlie se trouve mêlé dans sa fuite avec Léna à un règlement de comptes qui tourne mal. Dans cet hommage à la série B tiré d un roman de David Goodis François Truffaut brise les conventions de la série noire en mêlant avec virtuosité suspense mélodrame et loufoquerie.

Consulter la fiche du film