Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Jardin du Luxembourg, Paris, 2016 Crédits : AindriúH Voir plus

Selection

À la découverte du

6eme arrondissement

On va où ?
6e arrondissement Déambulation Découverte Luxembourg Paris par quartier St-Germain-des-Prés
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Lieu incontournable du 6ème arrondissement, le jardin du Luxembourg occupe également le terrain de jeu fétiche des réalisateurs qui tournent dans le quartier.  Ce magnifique écrin de verdure est évidemment le théâtre d’une partie de la vie (de l’agitation ?) politique du pays, mais également de nombreuses rencontres, qu’elles soient fortuites, amicales… ou amoureuses. Autant dire que l’endroit a du potentiel ! Juste, à côté, Saint-Germain-des-Prés, gagné par les commerces de luxe, garde – heureusement – des traces de la glorieuse période d’après-guerre, avec ses cafés et ses librairies. Bref, le 6ème est un mythe, et le 7ème art ne se lasse pas de l’entretenir.

cover

Tous les garçons s'appellent Patrick

De Jean-Luc GODARD

fiction, 1958, noir et blanc, 20min

Collection Paris Île-de-France

Au jardin du Luxembourg, deux jeunes filles se font draguer par le même garçon.. Ce premier film de Jean-Luc Godard, sur un scénario d'Eric Rohmer, marque les débuts de la Nouvelle Vague..

Consulter la fiche du film

Les liaisons dangereuses 1960

De Roger Vadim

fiction, 1959, noir et blanc, 1h44min

Collection Paris Île-de-France

Valmont et sa femme Juliette ont conclu un pacte de liberté mutuelle. Pour se venger d'un amant sur le point de se marier, Juliette charge Valmont de séduire la jeune fiancée. Il la suit à Megève, où il rencontre un nouveau défi en Marianne Tourvel, épouse vertueuse.. Libre adaptation du roman épistolaire de Choderlos de Laclos, avec Jeanne Moreau et Gérard Philipe en meneurs d'un jeu de séduction machiavélique transposé dans le milieu de la haute bourgeoisie parisienne, ce film provoqua un scandale moral et littéraire lors de sa sortie..

Consulter la fiche du film

Le signe du lion

De Eric Rohmer

fiction, 1959, noir et blanc, 1h39min

Collection Paris Île-de-France

Un musicien américain (Jess Hahn) mène une vie bohême à Saint-Germain-des-Prés. Un jour d'été il apprend qu'il va faire un riche héritage. En attendant, il dépense toute sa fortune. Seul et démuni, il erre dans Paris ensoleillé.. Eric Rohmer a réussi dans son premier long métrage, sous le signe de la Nouvelle Vague, la description minutieuse du parcours d'un homme qui se clochardise peu à peu. Le film est aussi un témoignage sur Paris cet été 1959..

Consulter la fiche du film

Le feu follet

De Louis Malle

fiction, 1963, noir et blanc, 1h43min

Collection Paris Île-de-France

A l'issue d'une cure de désintoxication, un intellectuel s'enfonce dans son angoisse morale en cherchant à reprendre contact avec ses anciens amis de jeunesse, devenus artistes ou grands bourgeois.... La mise en scène sobre et rigoureuse de cette adaptation du roman de Drieu La Rochelle souligne le désespoir du personnage face à l'absence de raison de vivre..

Consulter la fiche du film

Clair de femme

De Constantin COSTA-GAVRAS

fiction, 1979, couleur, 1h38min

Collection Paris Île-de-France

Un homme et une femme se rencontrent et cherchent l'amour pour conjurer leurs détresses et leurs drames personnels.. Adaptation du roman de Romain Gary, ce film est une errance dans un Paris nocturne où la solitude, la douleur et l'obsession de la mort sont les seules motivations des personnages, interprétés par Romy Schneider et Yves Montand..

Consulter la fiche du film
cover

Le désordre a vingt ans

De Jacques Baratier

documentaire, 1966, noir et blanc, 24min

Collection Paris Île-de-France

Ce film met en regard la vie du quartier Saint-Germain-des-Prés dans l immédiat après-guerre et au milieu des années 1960. Des documents étonnants et rares de personnalités ou de lieux légendaires tel que le Tabou recréent l ambiance de la grande époque existentialiste de Saint-Germain-des-Prés. Ce film est le premier d un diptyque qui se poursuit par Voilà l ordre.

Consulter la fiche du film
cover

Le beatnik et le minet

De Roger Leenhardt

documentaire, 1967, noir et blanc, 20min

Collection Paris Île-de-France

Le beatnik et le minet incarnent deux courants de la jeunesse qui ont toujours existé Roger Leenhardt se met lui-même en scène rue de Tournon (6e) pour montrer la persistance dans l histoire de ces deux courants qui se distinguent en particulier par leurs styles vestimentaires. Ce documentaire qui ne se prend pas au sérieux est aussi l occasion de reconstituer à l aide de gravures l histoire du palais du Luxembourg (6e).

Consulter la fiche du film
cover

Camarades de la chambre haute

De Laure Tarnaud

documentaire, 2013, couleur, 1h19min

Collection Paris Île-de-France

Un aperçu du quotidien des élus du groupe communiste au Sénat.. La réalisatrice, ancienne assistante parlementaire de Jack Ralite, suit les sénateurs dans leurs travaux ou lors de rencontres plus conviviales, et s’interroge sur le sens et le rôle des débats parlementaires. Ce voyage au cœur du Sénat est aussi une occasion de découvrir de l’intérieur le Palais du Luxembourg (6e)..

Consulter la fiche du film