Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
La Haine, de Mathieu Kassovitz, 1975 Crédits : Les Productions Lazennec Voir plus

Selection

1990 :

les banlieues autrement

Regards, contre-regards
Années 90 Banlieues Décryptage Évolution Représentation Société
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

À quelques pas de Paris, la banlieue est le personnage à part entière de nombreux films. Tout au long des années 1990, de nombreuses bavures et émeutes ont ébranlé la proche périphérie. Mais d’un point de vue artistique, une nouvelle tendance a cherché à dénoncer les clichés. Fer de lance de ce nouveau regard porté sur les banlieues, le rap français a également été accompagné d’un certain nombre de productions qui entendaient représenter autrement ces quartiers. Quelques exemples :

cover

Fais-moi des vacances

De Didier Bivel

fiction, 1999, couleur, 31min

Collection Paris Île-de-France

Adama et Lucien âgés d une dizaine d années se désespèrent de ne pas partir en vacances Désoeuvrés ils traînent leur ennui dans le de leur cité de banlieue de la piscine au terrain vague et finissent par échafauder un plan pour partir en Afrique. Le jeu et le parler savoureux de ses deux petits interprètes contribuent au charme de ce court métrage qui restitue avec justesse l univers de l enfance entre rêve et réalité.

Consulter la fiche du film
cover

Versailles rive gauche

De Bruno PODALYDES

fiction, 1991, couleur, 47min

Collection Paris Île-de-France

Dans son minuscule appartement de Versailles Arnaud attend l arrivée de Claire Parisienne qu il a invitée à dîner Mais une succession d imprévus transforme le tête-à-tête espéré en une soirée mouvementée. Dédié à Hergé cet irrésistible huis-clos burlesque qui met en scène avec humour la jeunesse versaillaise a remporté de nombreux prix à sa sortie.

Consulter la fiche du film
cover

Dounia

De Zaida Ghorab-Volta

fiction, 1997, couleur, 17min

Collection Paris Île-de-France

Infirmière de nuit dans un hôpital de banlieue, Dounia a un jour une violente dispute avec son père, immigré algérien, pour lequel une femme ne doit pas avoir d'activité hors de la maison familiale. Elle quitte le foyer et part sur les chemins, bientôt rejointe par sa mère, lasse elle aussi de subir l'autorité patriarcale.. Un court métrage qui exprime avec une grande sensibilité la déchirure d'une femme obligée de choisir entre la culture maghrébine et la culture française. Certaines séquences sont en arabe sous-titré en français..

Consulter la fiche du film
cover

L'amour

De Philippe Faucon

fiction, 1990, couleur, 1h17min

Collection Paris Île-de-France

Pendant l été les démêlés sentimentaux d un groupe d adolescents de Saint-Denis dans la banlieue parisienne. Le quotidien de l adolescence mal de vivre drague oisiveté est admirablement restitué dans ce premier film qui allie fraîcheur et spontanéité à une grande maîtrise de la caméra Le naturel des comédiens pour la plupart amateurs contribue au charme de ce film.

Consulter la fiche du film
cover

La haine

De Mathieu Kassovitz

fiction, 1995, noir et blanc, 1h35min

Collection Paris Île-de-France

Dans une cité de la banlieue parisienne sous le choc des émeutes provoquées par une bavure policière, une journée dans la vie de trois copains, Vinz, le juif impulsif et violent, Saïd, le "beur" bavard, Hubert, le noir pacifique. Traînant leur ennui, ils commentent les événements.... Formellement très travaillé (noir et blanc, montage style clip, mouvements de caméra incessants), et construit en saynètes, le deuxième film de Mathieu Kassovitz est une oeuvre "coup de poing" sur la violence dans les banlieues..

Consulter la fiche du film
cover

Etat des lieux

De Jean-François Richet

fiction, 1994, noir et blanc, 1h20min

Collection Paris Île-de-France

Pierre la trentaine ouvrier-tourneur vit et travaille en banlieue parisienne Son quotidien se entre l usine où il se sent exploité les discussions avec les copains les repas de famille et la lutte pour défendre sa condition sociale. Jean-François Richet définit son film comme un film prolétarien rendant compte de cette culture banlieusarde qu il connaît bien Tourné dans des conditions précaires le film procède par juxtaposition de scènes provocantes ou comiques sur fond de musique rap.

Consulter la fiche du film
cover

Douce France

De Malik Chibane

fiction, 1995, couleur, 1h35min

Collection Paris Île-de-France

Moussa, fils de harki, et son ami Jean-Luc, la trentaine, vivent à Saint-Denis. Récupérant le butin d'un cambrioleur qui vient d'être arrêté, ils réalisent leurs rêves : Moussa ouvre un café, et Jean-Luc un cabinet d'avocat dans une arrière-salle du local. Côté amour, Jean-Luc est épris de Saouad qui tente de s'émanciper de la tutelle du père ; Moussa courtise la soeur de Saouad qui porte le voile par conviction.... Comme "Hexagone", ce deuxième film de Malik Chibane dresse un portrait attendri et dédramatisé de la banlieue..

Consulter la fiche du film