Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Salvador Dalí peignant St. Helena of port lligat, 1956 Droits réservés Voir plus

Portrait

Dalí

Le dandy de Paris

Regards, contre-regards
André Breton Avant-garde Salvador Dali Surréalisme
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Aujourd’hui, Salvador Dalí est un des artistes les plus célèbres dans le monde. OVNI de l’histoire de l’art, il est reconnu et admiré autant pour ses œuvres que pour son personnage haut en couleurs. Beaucoup critiqué pour son amour de la gloire et de l’argent, il fut élégamment surnommé « Avida Dollars » (anagramme parfait de Salvador Dalí) par André Breton. Retour sur les liens entre Dalí et Paris…

 

Si Dalí est venu de nombreuses fois puis a vécu plusieurs années à Paris, il dit détester cette ville avec son rythme effréné et son « architecture auto-punitive ». Malgré cela, il y passe beaucoup de son temps car il estime qu’il s’agit du seul moyen de s’imposer dans le milieu artistique d’avant-garde de l’époque. Durant tous ses séjours, Dalí et ses excentricités ne passent jamais inaperçues dans les rues de Paris…

Après avoir terminé ses études à Madrid où il vécut une vie universitaire stimulante, il arriva à Paris. Cette période fut déterminante pour lui car marqua son intégration dans le groupe des surréalistes ainsi que sa rencontre avec Gala. Il côtoya ainsi Max Ernst, Man Ray ou encore André Breton avec qui il eut des différends au point de se faire exclure du groupe par la suite. En effet il entretint toujours une relation d’amour-haine avec ce mouvement. Malgré cela il influença grandement le cercle des surréalistes que ce soit par sa méthode de travail autant que par les thèmes qu’il privilégiait (automatisme, rêve et inconscient).

Salvador Dalí : ``Le surréalisme, c'est moi``. Source Ina

La différence entre les surréalistes et moi,
c'est que je suis surréaliste!

Salvador Dalí

Véritable muse artistique de Dalí, Gala quitta son mari Paul Éluard pour lui. Ils vécurent plusieurs années à Paris, d’abord de manière modeste puis plus aisément à mesure que Salvador Dalí se fit de plus en plus connaître des cercles intellectuels parisiens. Gala le considérait comme un génie et prit peu à peu les rênes de son empire. De la promotion de ses œuvres à l’organisation d’expositions, elle s’occupait de tout tandis qu’il se consacrait exclusivement à son art. Lorsque la France entra en guerre en 1939, ils quittèrent Paris et rejoignirent New-York où ils vécurent pendant huit ans.

J'astiquais Gala pour la faire briller,
la rendant la plus heureuse possible,
la soignant mieux encore que
moi-même, car sans elle tout était fini

Salvador Dalí

Dans les années 50, ils vinrent régulièrement séjourner en hiver à l’Hôtel Meurice où il accueillait sa « cour des miracles » de 17h à 20h. Gala et Dalí sont mariés (civilement puis religieusement quelques années plus tard) mais vécurent de manière indépendante. Ainsi ils eurent tous deux plusieurs liaisons notamment Gala avec Jeff Fenholt et Dalí avec Amanda Lear, tout en considérant mutuellement l’autre comme la personne la plus importante de leur vie.

dali-gala-atelier-villa-seurat-brassai

Salvador Dalí et Gala dans leur atelier parisien à la villa Seurat

© Estate Brassaï - RMN-Grand Palais

salvador-dali-gala-paris-studio

Dalí et Gala dans le studio parisien de l'ariste en 1934

Droits réservés

Dalí était obsédé par les stars dont nombre d’entre elles le lui rendirent bien. Objet d’admiration pour de nombreux artistes, il est devenu un phénomène culturel que tous rêvaient de rencontrer. Stars et groupies se pressaient pour venir le voir…

C’est à Paris que Dalí et Luis Buñuel, rencontrés à l’université, travaillent ensemble plusieurs mois sur Un chien andalou en 1929. Il s’agit alors de retranscrire une sur-réalité au cinéma. Financé par le vicomte et la vicomtesse de Noailles à la suite d’une exposition parisienne, ce film provoqua un scandale lors de sa diffusion à Paris. Par la suite Dalí produisit plusieurs courts-métrages expérimentaux surréalistes dont L’Aventure prodigieuse de la Dentelière et du rhinocéros réalisé par Robert Descharnes.

Salvador Dalí au zoo de Vincennes

S’il n’avait pas besoin d’être devant une caméra pour être un véritable personnage de fiction, le cinéma lui rendit tout de même hommage. Dans Minuit à Paris, déclaration d’amour à Paris, Woody Allen célèbre l’âme de cette ville et les grandes figures du monde de l’art qui s’y pressaient alors. Tandis qu’il se retrouve transporté dans le Paris du XXème siècle, Gil Pender rencontre peu à peu la vie parisienne de l’époque. Parmi les grandes figures, entre Gertrude Stein et Henri de Toulouse-Lautrec, il rencontre le jeune Dalí, interprété par Adrien Brody.

adrien-brody-dali-paris-1

Adrien Brody interprétant Salvador Dalí dans Minuit à Paris (Woody Allen, 2011)

Crédits : Gravier Productions