Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Yves Saint-Laurent à la fin d'un défilé Crédits : Reuters Voir plus

Portrait

YSL

Le chic pour les Parisiennes

Regards, contre-regards
16e arrondissement Biopic Créateur/trice Documentaire Inspiration Mode/Haute couture Yves Saint Laurent
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Les créations d’Yves Saint Laurent (1936-2008) ont perpétué le chic parisien, tout en le renouvelant radicalement à travers des coupes révolutionnaires. Pourtant, celui que l’on surnommait le « petit prince » confiait avoir bien un regret (mais un seul alors) : ne pas avoir inventé le jean.

 

Depuis, le génie de la couture a tiré sa révérence. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le nom d’Yves Saint Laurent ne semble toutefois jamais avoir été aussi omniprésent. Mode, arts, héritage, style de vie, le créateur a donc visiblement accédé à une sorte d’immortalité. La vie de l’élégant garçon d’Oran, « monté à la capitale » pour y faire carrière a ainsi récemment investi les écrans avec pas moins de deux films biographiques, sortis la même année (Yves Saint Laurent, de Jalil Lespert et Saint Laurent, de Bertrand Bonello, en 2014).  Alors que la maison Dior fête cette année ses 70ans, focus sur cet homme que les femmes du monde entier ont envié aux Parisiennes.

Né à Oran en 1936, Yves Saint Laurent a fait ses débuts comme assistant modéliste chez Christian Dior auquel il a succédé en 1957. Il a alors vingt et un ans, et il devient par conséquent le plus jeune des couturiers. Qu’à cela ne tienne, le dandy ne compte pas s’arrêter là et fonde, en 1962, sa propre maison de haute couture.

 

Mais c’était sans compter sur l’imprévisibilité du jeune homme. À la surprise générale, il investit totalement le monde de la mode en se lançant dans le prêt-à-porter dès 1966.

 

À travers ses tailleurs pantalons, ses smokings pour femme et sa saharienne devenus légendaires, le créateur invente ainsi une ligne vestimentaire féminine originale et moderne. Et côtoie déjà les plus grands : par exemple Jean Marais, Jeanne Moreau, Arletty, Claudia Cardinale, Isabelle Adjani, Zizi Jeanmaire, Catherine Deneuve, mais également Buñuel, Truffaut, Resnais, Barrault, pour lesquels il réalise de nombreux costumes.

Yves Saint Laurent croquis Stavisky

Croquis d'Yves Saint Laurent pour Stavisky, Alain Resnais (1974)

Crédits : Photo DR

Yves Saint Laurent croquis arabesque

Croquis d'Yves Saint Laurent pour Arabesque, Stanley Donen (1966)

Crédits : Photo DR

Yves Saint Laurent a ainsi travaillé à plusieurs reprises pour le cinéma en habillant Claudia Cardinale dans La panthère rose (Blake Edwards, 1963), Catherine Deneuve dans Belle de jour (Luis Buñuel, 1967), La chamade (Alain Cavalier, 1968) mais également pour La sirène du Mississippi (François Truffaut, 1969), Romy Schneider dans César et Rosalie (Claude Sautet, 1972) ou bien encore Anny Duperey pour Stavisky (Alain Resnais, 1974).

 

Passionné et véritable bourreau de travail, le couturier a également créé tous les costumes de Zizi Jeanmaire, notamment dans Les collants noirs (Terence Young, 1960), qui présente quatre pièces classiques des ballets de Paris de Roland Petit. La danseuse revient en grande partie sur cette longue collaboration avec Yves Saint Laurent dans le documentaire Zizi Jeanmaire légendaire (Pierre Fournier-Bidoz, 1992).

Roland Petit, Zizi Jeanmaire et Yves Saint Laurent


Réalisé par Pierre Desfons, le 2 janvier 1971, ORTF. Source : Ina

Parmi les nombreux titres dans lesquels apparaissent Yves Saint Laurent ou ses créations, signalons en particulier un numéro du magazine télévisuel Dim Dam Dom, tourné en 1968. Le jeune créateur évoque alors la mode et les femmes en réponse à Coco Chanel (Yves Saint Laurent répond à Mademoiselle Chanel, Rémy Grumbach, 1968).

Yves Saint-Laurent répond à Mademoiselle Chanel

Dim Dam Dom, 10 mars 1968, ORTF. Source : Ina

Par la suite, le magazine Dim Dam Dom aura régulièrement filmé Yves Saint Laurent. Un autre numéro de cette série présente en effet La vilaine Lulu, un dessin animé réalisé d’après un scénario d’Yves Saint Laurent (émission du 25 février 1967, Daisy de Galard). Enfin, plusieurs défilés filmés permettent également de découvrir ou redécouvrir différentes collections haute couture et prêt-à-porter du créateur (Yves Saint Laurent rive gauche, 1984 et 1988 et Yves Saint Laurent haute couture, 1987 et 1989).

YSL intime

À la veille de fêter les quarante ans de sa maison, Yves Saint Laurent a ouvert aux caméras la porte de son prestigieux hôtel particulier, autorisant ainsi le réalisateur David Teboul à filmer un univers dont il a longtemps préservé le caractère confidentiel. Yves Saint Laurent 5 avenue Marceau 75116 Paris relate donc sept mois de la vie de cette maison haute couture pendant la préparation de la collection Hiver 2001, qui sera aussi l’ultime collection du couturier.

Du même réalisateur, Yves Saint Laurent, le temps retrouvé, composé d’interviews, témoignages et documents d’archives, complète alors cette même année le portrait sensible de ce créateur de génie, au crépuscule de sa carrière. Le 7 janvier 2002, Yves Saint Laurent fait ses adieux à la haute couture. Il meurt à Paris le 1er juin 2008.

Yves Saint Laurent, 5 avenue Marceau, 75116 Paris, David Teboul (2001)

Les adieux d'Yves Saint Laurent


7 janvier 2002, JT France 3. Source : Ina

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

Yves Saint Laurent, de Jalil Lespert, 2013

Saint-Laurent, de Bertrand Bonello, 2013

 

Le business et la mode, de William Klein pour 5 Colonnes à la une, 1962

Dim Dam Dom, émission du 25 février 1967

Dim Dam Dom, émission du 24 août 1968

Orphée 70 (Dim Dam Dom), 1968

Yves Saint Laurent répond à Chanel (Dim Dam Dom), 1968

La mode 1969-1970 (Chroniques de France), 1969

Sois belle et achète, de Pierre Demont et Pierre-Pascal Rossi, 1981

Yves Saint Laurent au musée des arts de la mode, série Aujourd’hui en France, 1986

Zizi Jeanmaire légendaire, de Pierre Fournier-Bidoz, 1992

Monsieur Dior, de Franck Maubert et Mathias Ledoux, 1993

La machine mode, de Jérôme de Missolz, 1994

In and out of Fashion, de William Klein, 1994

La mode sous toutes ses coutures, de Chantal Lasbats, 1995

5 Marceau, de Olivier Meyrou, 1998

Yves Saint Laurent, 5 avenue Marceau, 75116 Paris, de David Teboul, 2001

Yves Saint Laurent le temps retrouvé, de David Teboul, 2001

L’amour fou – YSL / Pierre Bergé, de Pierre Thoretton, 2009