Fermer
Fermer
Anecdote

Maurice Jaubert

L'avocat devenu compositeur

Image de couverture

Enregistrement de la Fête Fantastique: Georges Truc, Pierre Vellones, Henri Médus et Maurice Jaubert au piano, 1937

Crédits : Collection personnelle de Pierre Vellones

Années 30 Cinéma et musique Compositeur Le saviez-vous Marcel Carné Maurice Jaubert
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

Le saviez-vous ? Reconnu pour avoir composé la musique de films mythiques du cinéma français des années 30, Maurice Jaubert eut auparavant une brève carrière au barreau de Nice. En réalité, il fut même en son temps le plus jeune avocat de France.

Jaubert le prodige

Enfant prodige, Maurice Jaubert reçoit d’abord en 1916 le premier prix de piano du Conservatoire de Nice. Trois ans plus tard, après des études juridiques, il devient à dix-neuf ans le plus jeune avocat de France. Pourtant, à la fin de son service militaire, il décide d’abandonner le barreau et de se consacrer à la musique. Il monte ainsi à Paris en 1923 et entame l’écriture de nombreuses partitions de concert, ainsi que des mélodies d’accompagnement pour des textes de Stéphane Mallarmé ou de Paul-Jean Toulet.

C’est précisément le rôle du musicien de film de sentir le moment précis où l’image abandonne sa réalité profonde et sollicite le prolongement poétique de la musique.

Maurice Jaubert

La reconnaissance

Mais tout en continuant la composition d’œuvres pour concert, Maurice Jaubert accompagne également l’arrivée du cinéma sonore en tant que compositeur de musique de film. En 1930, il devient ainsi directeur musical chez Pathé-Cinéma et compose alors la musique de réalisateurs de renom comme René Clair, Marcel Carné et Jean Vigo.

 

Mais la seconde guerre mondiale met fin à cette carrière prolifique. Mobilisé en 1939, Maurice Jaubert  est blessé l’année suivante et succombe à l’hôpital de Baccarat le 19 juin, à la veille de l’armistice.