Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Notre-Dame des Tuyaux Robert Occhialini via Flickr Voir plus

Reportage

Beaubourg

ou "Notre-Dame des Tuyaux"

Transformations
4e arrondissement Arts et Culture Beaubourg Centre Pompidou chantier Georges Pompidou Histoire
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Moqué lors de la présentation du projet, le Centre Pompidou n’en est pas moins construit à partir de 1973 puis inauguré en 1977. Si les dubitatifs sont nombreux, ils ne purent que se rendre à l’évidence suite à l’ouverture face aux 24 000 visiteurs quotidiens. Devenu incontournable du paysage parisien, Beaubourg a ouvert la voie à d’autres grands projets culturels tels que le musée d’Orsay et le musée du Quai Branly.

parking-beaubourg

Le parking Beaubourg

Droits réservés

Déclaré îlot insalubre n°1, le quartier Beaubourg est détruit entre 1934 et 1936 et devient un terrain vague. Par la suite il sera utilisé comme parking. Parmi les différentes possibilités, c’est ce lieu au cœur de Paris qui est choisi pour accueillir le Centre Pompidou. Intrigués ou agacés de cette future transformation, les riverains ne manquent pas de s’inquiéter sur la difficulté de se garer que cela va occasionner.

Après avoir évoqué la création d’un centre culturel dès 1969, le Président nomma Robert Bordaz « délégué pour la réalisation du centre du plateau Beaubourg ». Ainsi, quelques mois plus tard un concours international d’architecture fut ouvert. Georges Pompidou souhaitait transformer la ville pour la rendre plus moderne tout en y ajoutant des équipements culturels accessibles. Il voulait rompre avec l’image élitiste des musées et mettre en avant la création moderne et contemporaine.

Je voudrais passionnément que Paris possède un centre culturel
qui soit à la fois un musée et un centre de création, où les arts
plastiques voisineraient avec la musique, le cinéma, les livres,
la recherche audio-visuelle, etc.

Georges Pompidou
maquette-projet-pompidou

Maquette du projet, 1971

Renzo Piano et Richard Rogers

Innovant et s’accordant à merveille avec les volontés de Pompidou, c’est le projet de Renzo Piano et Richard Rogers qui est retenu. Immense construction d’acier et de verre dans un quartier historique de Paris, s’il plaît au président, ce projet audacieux ne fait pas l’unanimité. Cette architecture « anti-monumentale », comme la décrivent les deux gagnants, avait pour but de susciter la curiosité des passants tout en proposant une approche ludique et accessible de la culture.

Le 30 janvier 1977 dans le Journal du Dimanche parut l’article assassin de René Barjavel sobrement intitulé « Centre Beaubourg : Dieu que c’est laid ». Entre bons mots et métaphores, il décrédibilise ce nouveau musée jusqu’à demander sa destruction. Malgré de nombreuses difficultés dont la tentative du Président suivant Valéry Giscard-d’Estaing d’interrompre le projet mais aussi plusieurs plaintes, la construction s’achève. Le 31 janvier 1977, le Centre Pompidou est inauguré par le Président.

chirac-bernadette-inaugurat

Jacques et Bernadette Chirac à l'inauguration du Centre Georges Pompidou.

© Jean-Pierre Couderc / Roger-Viollet

Prenez une jolie femme et mettez-lui, par l'imagination,
les tripes en dehors de la peau... Vous voyez ce que ça
pourra donner. Vous savez maintenant pourquoi,
physiologiquement et inévitablement, Beaubourg est laid.

René Barjavel

Après 2 ans de rénovation et réaménagement, le Centre Pompidou ouvre de nouveau en l’an 2000 et fait peau neuve notamment grâce à ses nouveaux services et ses nouvelles salles. Le succès public est de nouveau au rendez-vous avec 80 000 visiteurs lors du premier week-end. Curiosité majeure et incontournable de la capitale, le Centre Pompidou et son succès a permis de multiplier les institutions muséales à la fin du XXème siècle. Si aujourd’hui la pluridisciplinarité du Centre rencontre ses limites, il continue de proposer une offre riche et éclectique pour les visiteurs de tous horizons.