Fermer
Fermer
Fleche vers le bas
Vers 1930, des enfants jouent près de l'Arc de Triomphe Voir plus

Selection

En images

Paris sous la neige...

Au gré des époques
19e siècle 20e siècle Photographie Rétro Vieux Paris Vintage
  • Partager
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Commenter

Par : Forum des images

La neige ne tombe pas à Paris : elle fond

Les Parisiens, Alain Schifres (JC Lattès, 1990)

Alain Schifres n’avait pas tout à fait tort lorsqu’il écrivait cela. L’émerveillement suscité par la capitale lorsqu’elle daigne bien vouloir arborer son manteau blanc n’est généralement que très éphémère, et cède très vite la place à une multitude de petits tracas d’ordre pratique qui rendent finalement passablement désagréable le quotidien des piétons, des cyclistes, des automobilistes…

 

Pourtant, avant la gadoue, les galère de RER ou de bus, les chutes intempestives et les pieds trempés, il y a toujours ce moment magique où la physionomie de Paris change, du tout ou tout. Ce moment précis où les yeux s’illuminent, où l’on se surprend à modeler un semblant de boule de neige, où la ville se métamorphose, s’apaise, s’ennoblit. Le temps est alors comme suspendu, et nombreux sont alors ceux à immortaliser ces moments de grâce : pour les petits comme pour les grands, Paris sous la neige a quelque chose de magique.

En attendant de savoir ce que réserve cet hiver, voici une sélection d’images de ces instants à travers les décennies.

seine-1879-glace-saint-michel-pont-neuf

La Seine, entre le pont Saint-Michel et le Pont-Neuf, prise dans la glace en 1879

bois-boulogne-paris-1893-vue-stereoscopique

Hiver à Paris. Pont sur le lac gelé du bois de Boulogne. Jeux sur la glace. 1893. Détail d'une vue stéréoscopique.

Crédits : Léon et Lévy / Roger-Viollet (via Paris en images)

ponton-de-suresnes-hiver-paris-tour-eiffel-1900

Hiver à Paris. La Seine prise par les glaces. Vue prise du ponton d'embarquement pour Suresnes face à la Tour Eiffel, vers 1900.

Crédits : Roger-Viollet (via Paris en images)

salpetriere-paris-neige-1900

La Salpêtrière sous la neige. Paris (XIIIème arr.), vers 1900.

Crédits : Paul Géniaux / Musée Carnavalet / Roger-Viollet (via Paris en images)

Les années 1900

Hiver 1907 : les Parisiens pataugent. La fin de l’année 1906 est venue avec une tempête de neige (on relève alors jusqu’à 12cm tombés en moins de 3 heure) qui a pris de court les services de déblaiement. Résultat : la gadoue recouvre les rues de la capitale et répugne les habitants. Dans un journal de l’époque, un journaliste observe :

 

« La neige parisienne n’a pas l’harmonieuse unité de la neige des champs… Il faut y distinguer celle ‘d’en haut’ et celle ‘d’en bas’ : en haut, sur les toits, les statues et les branches des arbres, la blancheur immaculée d’une fourrure magnifique et la poétique féerie d’une éclatante floraison de rêve ; en bas, sur le sol, le manteau odieusement souillé, réduit en loques lamentables, un horrible mélange de fange noirâtre et de glace a demi liquéfiée. »

 

Mais à chaque situation, les Parisiens savent s’accommoder de la situation. Ils s’en vont ainsi pirouetter plus ou moins gracieusement sur les lacs gelés des jardins. Difficile toutefois de savoir combien de jambes, de bras et de poignets ont dû être immobilisés après ces moments de glisse…

Le froid s’impose à nouveau pour les fêtes de fin d’année. Durant l’hiver 1907-1908, à Paris comme partout en France, on enfile un duvet supplémentaire et l’on tente, tant bien que mal, de ne pas s’étaler de tout son long sur les trottoirs.

Grands froids et pénuries

Les derniers hivers de la Première Guerre Mondiale sont redoutables. Aux ravages de la guerre s’ajoute des pénuries de charbon alors qu’au début de l’année 1917, les températures avoisinaient les -15° à Paris. Rares sont alors ceux qui osèrent braver le grand froid.

Au cœur des années folles... un vent de fraîcheur

Comme toujours, pendant que certains s’affairent à déblayer les routes, d’autres profitent…

1922-rue-fidelite

La neige à Paris : rue de la fidélité, 10e arr. (1922)

Crédits : Agence Rol, via Gallica

1924-bataille-boule-neige

La neige à Paris : deux hommes se jetant des boules de neige (1924)

Crédits : Agence Rol, via Gallica

Au beau milieu de la crise économique qui affecte le pays au début des années 1930, les petits Parisiens ne cachent pas leur plaisir de voir la ville recouverte d’un épais manteau blanc. Qu’importe la Grande Dépression, il y a des choses avec lesquelles on ne transige pas.

Hiver 1940 : déclarée quelques mois plus tôt, la Seconde Guerre Mondiale débute par un hiver très rude qui porte un coup supplémentaire au moral de nombreux Français. Hasard ou acharnement du sort, il en sera de même pendant presque toute la durée du conflit. Le « journal universel » L’Illustration, passé depuis peu sous la direction du collaborateur Jacques Bouly de Lesdain, revient sur cette situation en ces termes :

 

« En d’autres temps, cette période de froid eût été la bienvenue. […] Aujourd’hui, les pensées sont autres et le froid est synonyme de douleur pour ceux qu’a frappés l’exil, pour les foyers sans combustibles, ce froid qu’éprouvent si durement les tout-petits et les très-âgés. »

 

Sur ces photos prises à Paris entre 1939 et 1945, quelque chose manque. Figée, la ville semble calme, trop calme.

Paris martyrisé mais Paris libéré !

Tempête de neige, place de l'Opéra. Paris, janvier 1951.

Tempête de neige, place de l'Opéra. Paris, janvier 1951.

Crédits : Roger-Viollet (via Paris en images)

Paris sous la neige, décembre 1952.

Paris sous la neige, décembre 1952.

Crédits : Roger-Viollet (via Paris en images)

Neige à Paris. Février 1957.

Neige à Paris. Février 1957.

Crédits : Roger-Viollet (via Paris en images)

Neige, place de l'Opéra. Paris, 10 mars 1958.

Neige, place de l'Opéra. Paris, 10 mars 1958.

Crédits : Albert Harlingue / Roger-Viollet (via Paris en images)

Neige à Paris. Cinéma Paramount, boulevard des Italiens. 10 mars 1958.

Neige à Paris. Cinéma Paramount, boulevard des Italiens. 10 mars 1958.

Crédits : Roger-Viollet (via Paris en images)

Neige à Paris, la nuit.

Neige à Paris, la nuit.

Crédits : Jacques Cuinières / Roger-Viollet (via Paris en images)

Paris sous la neige. Vue sur les toits du quartier de la Bastille depuis le 8 rue Sedaine. Paris (XIIème arr.), 1969. Photographie de Léon Claude Vénézia (1941-2013).

Paris sous la neige. Vue sur les toits du quartier de la Bastille depuis le 8 rue Sedaine. Paris (XIIème arr.), 1969.

Crédits : Léon Claude Vénézia / Roger-Viollet (via Paris en images)

Place d' Italie, entrée du métro, sous la neige, Paris (XIIIème arr.). Photographie de René Giton dit René-Jacques (1908-2003). Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Place d' Italie, entrée du métro, sous la neige, Paris (XIIIème arr.).

Crédits : René-Jacques / BHVP / Roger-Viollet (via Paris en images)

La place des Vosges sous la neige. Paris (IVème arr.), 1970. Photographie de Léon Claude Vénézia (1941-2013).

La place des Vosges sous la neige. Paris (IVème arr.), 1970.

Crédits : Léon Claude Vénézia / Roger-Viollet (via Paris en images)

Voiture recouverte de neige. Paris, hiver 1994.

Voiture recouverte de neige. Paris, hiver 1994.

Crédits : Roger-Viollet (via Paris en images)